jeudi 31 octobre 2019

Paris • Hollywood Boulevard

4 Boulevard Montmartre, 9e arrondissement. Photos : février 1989.
Sur les Grands Boulevards, pas loin de la rue du Faubourg Montmartre, donc du Palace. Propriété de René Chateau (créateur de la collection video du même nom), ce cinéma était spécialisé en films de série B, notamment de kung-fu. J'y ai vu plusieurs Bruce Lee. On pouvait d'ailleurs acheter des brochures et des cassettes du Petit Dragon à l'entrée. Ambiance parfois assez zone dans la salle, appréciée par les loubards de l'époque.
Ticket (janvier 1986) : 19,50 Frs.






Paris • Gaité Rochechouart

15 Boulevard Rochechouart, 9e arrondissement. Métro Barbès. 750 places. Photo : novembre 1988.
Ticket (janvier 1986) : 17 frs.



Argenteuil (95) • Modern Cinéma

120 rue Henri Barbusse. Petit cinéma de quartier (650 places en 1960). Photos : février 1990. La façade existe toujours, mais elle a été entièrement repeinte en blanc.






Argenteuil (95) • Le Casino

Le Casino d'Argenteuil. 18 rue d'Orgemont. 1000 places. Dans un quartier pavillonnaire, à quelques centaines de mètres de la gare. Photos : février 1990. L'enseigne verticale "Studio 95, Bar" (dernier nom de ce cinéma) est encore en place, mais difficilement lisible. Affiches "Meubles Michaut" à gauche et à droite de l'entrée, mais avec une autre adresse. En prenant cette photo, je me demandais comment un cinéma aussi monumental avait pu voir le jour dans ce quartier de petites maisons familiales. Le bâtiment existe toujours, et la façade n'a pas beaucoup changé.







mercredi 30 octobre 2019

Annuaire du Cinéma • Cinémas Banlieue 1960

C'est avec une pile de photocopies de l'Annuaire du cinéma 1960 que j'ai entamé mes recherches. J'avais mis au point un système d'annotations, à base de symboles, que je rajoutais au fur et à mesure. Le point noir barré d'une croix signifiant que le cinéma avait disparu.


Intro

Á la fin des années 1980 je me suis passionné pour l’architecture des anciens cinémas. Armé de l'annuaire du cinéma de 1960, des plans Michelin au 1/15000 de la région parisienne, d’une carte Orange 4 zones et de mon Minolta reflex, j’ai sillonné Paris et sa banlieue, à la recherche de ces palais perdus.

 Á l’époque, pas d’internet ni de Google. Il fallait aller vérifier sur place si le mystérieux Casino de 650 places signalé à Vitry était encore de ce monde, ou s’il avait succombé sous les coups mortels des bulldozers. Alors après avoir pris le RER, marché un kilomètre, erré dans des quartiers inconnus et découvert que les rues avaient changé de noms, je retrouvais un fragment de façade, la trace d’une enseigne à demi effacé sur le pignon d’un immeuble; mais aussi parfois une salle entière, abandonnée ou reconvertie en magasin de meubles, garage ou supermarché. 

Et je fixais sur la pellicule les derniers témoignages de ces architectures de rêve, oubliées dans les faubourgs de la ville. J’ai remis ça ensuite pendant mes voyages, en France ou à l’étranger, à Marseille, Berlin, Lisbonne, Bombay, Hong-Kong, etc. Partout où j’avais l’occasion de passer. Au bout du compte, j’ai fini par accumuler environ 450 diapositives.

Ce sont ces photos, soigneusement conservées et archivées depuis 30 ans dans des boîtes et des classeurs, que je présente sur ce blog.